Tom Tit Home | Boek 2 | Pagina 41 | Nederlandsch / Frans / English

La Banane qui se pèle toute seule.

A défaut de machine pneumatique, nous avons vu vu qu'on peut créer dans un récipient un vide partiel, en chauffant l'air de ce récipient maintenu ouvert, puis en le fermant hermétiquement; l'air intérieur se contracte en se refroidissant et le vide partiel obtenu est suffisant pour produire des effets vraiment curieux (1).

On connaît l'expérience de l'oeuf dur qui entre tout seul dans la carafe, bien que le goulot de la carafe soit bien plus étroit que cet oeuf.

Pour cela, on jette dans la carafe un morceau de papier allumé, et on bouche hermétiquement l'ouverture avec l'oeuf dur dépouillé de sa coquille ou avec un oeuf cru dont la coquille a été ramollie dans du vinaigre. Au bout d'un instant, on voit l'oeuf s'allonger en s'amincissant et tomber dans la carafe en provoquant une petite détonation très amusante, due à la rentrée subite de l'air.

Voici une variante de cette expérience: la carafe est remplacée par une bouteille dans laquelle on met un peu d'alcool que l'on enflamme en jetant une allumette allumée; on pose sur le goulot l'extrémité d'une banane bien mûre, et l'on voit celle-ci pénétrer dans la bouteille en faisant entendre une série de petits floup... floup... très réjouissants, comme le ferait un glouton avalant ce fruit à la hâte. Si vous avez eu soin de faire deux ou trois fentes longitudinales dans la peau de la banane, vous verrez la peau se diviser en deux ou trois morceaux et rester à l'extérieur du goulot de la bouteille.

Et voilà comment vous pourrez amuser à table vos amis avec une banane qui se pèle toute seule.

(1) Voir, Volume l, les expériences sur le vide et la pression atmosphérique page 117.